Réponses aux questions posées lors de la 2e réunion publique et dans les communications reçues des parents et de la communauté

1. Est-ce que le gouvernement réalise qu’on voudra vraiment dépenser de l’argent sur une nouvelle école ?
Le conseil détermine leurs priorités de construction et de rénovations, ensuite c’est la province qui détermine où les argents seront dépensés. Les fonds identifiés en 2009 devraient encore être suffisants, si encore disponibles, pour rénover les deux écoles. C’est certain qu’une nouvelle école aurait un coût plus élevé, mais à la longue pourrait épargner de l’argent.


2. Quels sont les coûts pour réparer les écoles?
Les écoles peuvent accueillir les élèves sans rénovation majeure. Alors, à ce temps il n’y aura pas de coût supplémentaire qui n’était pas déjà prévu.


3. Les modifications aux écoles doivent-elles êtes faites avant que les élèves entrent dans l’école et exigent-elles les critères de 2017-2018 ?
Les écoles peuvent accueillir les élèves sans rénovation majeure. À cause de l’échéancier de la révision, le conseil ne pourrait pas muter les élèves pour l’année scolaire 2017-2018.


4. Quels sont les coûts pour des rénovations majeures des deux écoles ?
Les coûts estimés en 2009 étaient : École Stella-Maris 3 825 000 $ et École Joseph-Dugas 4 057 000$. Le secteur des opérations du CSAP est de l’opinion que ces fonds seront suffisants pour apporter les rénovations nécessaires.


5. Pourquoi la mise à jour (rénovations) des écoles élémentaires n’est-elle pas un des scénarios examinés?
La lettre du Sous-ministre Cochran, septembre 2009, indiquait des argents pour les École Stella-Maris/École Saint-Albert et École Joseph-Dugas/École Jean-Marie-Gay. Le conseil avait besoin de déterminer comment la situation ou la structure de ces écoles allaient s’arranger. Il faut aussi noter que ces fonds ne se sont pas rendus au conseil.

6. Quel est l’état réel de l’École Joseph-Dugas avec la moisissure. La qualité de l’école est-elle inférieure ?
Depuis plusieurs années, le Comité de santé et sécurité de l’école n’a signalé aucun enjeu de la qualité de l’air. Toutefois, le CSAP s’engage à faire une vérification de la qualité d’air.

7. Comment peut-on garantir une qualité d’enseignement à l’élémentaire avec un plus grand groupe?
Nos enseignants reçoivent toujours du développement professionnel qui les assure d’être au courant de nouvelles tendances dans la pédagogie. Il ne faut pas oublier que la province a des limites pour le nombre d’élèves en salle de classe à élémentaire. De plus, il y a des avantages avec un plus grand nombre d’élèves, par exemple : plus d’idées qui peuvent être partagées, les préparent mieux pour parler devant un grand groupe, plus d’occasions sociaux-culturelles se présentent, plus de possibilités pour des sports, etc.


8. Quel sera l’impact sur la « La P'tite Académie » et « Notre Jardin d’Enfance » s’il y a une nouvelle école ?
« La P'tite Académie » et « Notre Jardin d’Enfance » sont des entités indépendantes du CSAP. Le CSAP est toujours engagé à travailler avec ces partenaires, afin de les appuyer.


9. Que va-t-il arriver si la population diminue et l'on a une nouvelle école?
Les élèves vont continuer à assister à la nouvelle école.


10. Est-il possible d’avoir le scénario 1 (les deux écoles sans rénovation majeure) en attendant pour faire la demande à la province pour le scénario 2 (1 école)?
Oui


11. Si le scénario 2 va mener à la marginalisation des élèves des frontières, qu'arrivera aux élèves, surtout les petits ?
Le CSAP continuera d’offrir une éducation de haute qualité. En plus d’offrir des programmes de haute qualité, le CSAP a la responsabilité, d’après la loi scolaire, de « enrichir son matériel didactique d'une information relative à la culture acadienne » et « dans le cadre de ses programmes d'enseignement, de promouvoir, par des activités, la culture acadienne et la langue française. » Si un trajet dépasse le temps maximum visé par le conseil, le CSAP va assurer que des ressources supplémentaires soient mises en place pour réduire le temps de transport.


12. S’il y a une école à côté de l’école secondaire, est-ce que les autobus vont transporter tous les élèves ensemble de la maternelle à 12 pour les amener aux écoles ? Comment est-ce que ça va marcher ?
Non, il y aura encore deux voyages pour les autobus – une pour l’école élémentaire et une pour l’école secondaire.


13. Il y aurait seulement une orthophoniste pour la région de Clare et la région d’Argyle, est-ce aussi le cas pour une ou un psychologue scolaire? Est-ce que le conseiller en orientation à l’élémentaire dans la région de Clare fait seulement les écoles de Clare?
Tel qu’indiqué à la 2e rencontre publique, la dotation de spécialiste est basée sur des ratios de la province. Présentement, la dotation indique un orthophoniste et un psychologue scolaire pour la région du Sud-Ouest. En fin de compte, nous avons ces postes à 100%, qui sont encore moins que le ratio demandé par la province. Le conseiller en orientation pour les écoles élémentaires de Clare se présente aussi à École Wedgeport, une fois par semaine. Un des quatre groupes a mentionné le fait qu’il serait dans une école ou deux (dépendant du scénario choisi). Ceci pourrait réduire le montant de fois qu’il aurait à se déplacer d’une façon régulière ainsi que dans des cas d’urgences.
Ratios recommandés du MEDPE :
Conseiller en orientation : Environ 1 étp -500 élèves – écoles élémentaires (357 élèves)
Orthophonistes pour chacune des trois régions : 1 étp pour 1400 élèves (1251 élèves)
Psychologues scolaires: 1 étp pour 1800 élèves (1251 élèves)


14. Est-ce possible de retenir le personnel, même avec la fermeture des écoles? Il y aurait peut-être possibilité que le Conseil pourrait mettre en place une période de transition.
Il y a la possibilité de retenir du personnel ceci pendant une période de transition.


15. Qu’est-ce qui a déclenché l’examen des écoles élémentaires?
En juin 2014, le CSAP avait organisé un forum communautaire qui avait comme sujet la vision de l’éducation de qualité en français dans la région de Clare. Une consultation eut lieu avec la communauté scolaire ainsi que la communauté en général. Faisant suite à cette consultation, en octobre 2014, un groupe de parents demande au CSAP de déclencher le processus d’examen des écoles de la région de Clare. Ceci ne s’est pas fait tout de suite, car la province avait avisé les conseils scolaires de ne pas entamer de nouvelles révisions des écoles, en attendant pour le développement d’une nouvelle politique. En septembre 2016, le CSAP déclenche le processus d’examen des écoles élémentaires de la région de Clare.
icon ecole
Trouver une école
Consultez la carte pour trouver votre école.
icon emploi
Offres d’emploi
Pour connaître les emplois disponibles au CSAP.
icon inscription
Inscription
Pour inscrire votre enfant à une école du CSAP.
icon transport
Transport
Détails du transport scolaire offert par le CSAP.
icon calendrier
Calendrier
scolaire

Pour connaître les activités du Conseil et les activtiés de nature provinciale.
icon activites
Activités étudiantes
Tu trouveras ici une liste d’activités de tous genres qui pourraient t’intéresser
icon ecoleplus
ÉcolesPlus
Offre des programmes et des services aux élèves ainsi qu’aux familles.
icon intimidation
Formulaire de signalement en ligne
Signaler un comportement d’intimidation ou de cyberintimidation
img plan actionPlan d'action en matière d'éducation de la nouvelle-écosse
Visionner le PDF

Restez connecté!

Pour ne rien manquer de ce qui se passe au CSAP, suivez-nous sur les réseaux sociaux. Sachez que tout retard ou annulation de classes sera communiqué sur notre page Facebook et sur notre compte Twitter.
icon-facebookicon-twitter